Entretien avec Israël Cassano, Conseiller prévention en sécurité chez Sotrelco

Entretien avec Israël Cassano, Conseiller prévention en sécurité chez Sotrelco

Nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec Israël Cassano, qui travaille depuis 20 ans chez Sotrelco, acteur majeur dans le secteur de la construction en Belgique et certifié VCA**.

Bonjour Israël, pourriez-vous nous présenter Sotrelco en quelques mots ?

“Sotrelco a commencé comme une société d’électricité. Au fil du temps, nous avons grandi pour nous concentrer aujourd’hui autour de trois grands départements. À l’électricité s’est rajouté le secteur HVAC (chauffage, ventilation et climatisation), et depuis presque 3 ans, le département Rénovation en Bâtiment.”

“D’une petite entreprise employant une dizaine de personnes, Sotrelco est passée à une équipe comptant aujourd’hui près de 150 employés et ouvriers. Une évolution incroyable ! Parmi les chantiers notables en cours, on peut citer la rénovation des- 550 chambres de l’ancien hôtel Sheraton, situé place Rogier à Bruxelles. Sotrelco se distingue par la diversité de ses projets, travaillant autant sur des hôpitaux, que sur des stades de football ou encore des écoles ou des logements sociaux.”

Projet de construction Sotrelco

Israël est particulièrement enthousiaste lorsqu’il évoque la diversité de ses missions : “Ce qui est génial, c’est que tous mes projets sont vraiment différents, et ça c’est vraiment intéressant. Je n’ai jamais eu deux fois le même chantier !”

Quelles sont vos responsabilités ?

“Je suis rentré chez Sotrelco en tant que dessinateur, il y a vingt ans déjà. Avec le temps, fort de ma formation d’électronicien/informaticien, j’ai repris les responsabilités d’informaticien au sein de la société. J’ai graduellement repris des projets, de plus en plus importants, et depuis un an, je suis passé Conseiller prévention en sécurité.” Israël plaisante : “D’abord, on m’imposait la sécurité, maintenant, c’est moi qui l’impose !”

Pourriez-vous nous dire comment se situe Sotrelco au niveau de la numérisation ?

“Sotrelco a su s’adapter au boom informatique, son infrastructure est aujourd’hui très élaborée. Nous avons plusieurs ERP : un ERP général, le moteur de notre business, qui agit depuis la prise de commande à tout le suivi logistique et que nous avons travaillé pour l’intégrer à notre mode de fonctionnement. Ensuite, nous utilisons ON!Track de HILTI, un logiciel vraiment fiable pour la gestion du parc de machines. Depuis que nous avons développé le secteur Rénovation, nous utilisons également Kalkô, qui fonctionne bien et est conçu spécialement pour ce domaine d’activités, et Traxxeo pour le track and trace. Notre équilibre, nous l’avons désormais atteint après avoir testé énormément de logiciels.”

“Sotrelco a tout virtualisé, via VPN, pour permettre une collaboration optimale entre la société et les chefs de projet en déplacement.”

Lorsqu’on lui demande comment il envisage l’avenir de la société et de son poste, Israël se montre à la fois positif et serein :

“L’évolution de Sotrelco a déjà été incroyable! Et on ne va pas s’arrêter là. Aujourd’hui, les équipes sont très qualifiées, ce qui nous stimule à prendre plus de risques et accepter des projets plus complexes, comme celui du Sheraton (+- 45M€ en fin de chantier rien que pour la partie SOTRELCO). Désormais, les étudiants peuvent se former sur le terrain, via l’alternance. Nous avons notamment formé deux jeunes de A à Z, qui sont aujourd’hui des ouvriers Sotrelco de mon équipe – une expérience extrêmement positive. La formation continue est très importante pour moi, et la motivation, c’est un moteur pour tout.”

Employés d’une entreprise de construction utilisant ArchiSnapper

Et ArchiSnapper, dans tout ça ?

C’est en 2018 qu’Israël a découvert ArchiSnapper, lors de la Journée du parachèvement, organisée par la Confédération Construction. “On en parlait depuis plusieurs semaines entre collègues : rien ne semblait vraiment convenir à cette partie de nos activités – au point qu’on s’est demandés si on ne devait pas lancer un logiciel nous-mêmes ! Ce qui m’a frappé lors de ma rencontre avec l’équipe ArchiSnapper et de sa démonstration : sa simplicité, qui n’affectait en rien son efficacité. Et pourtant j’étais sceptique : on avait déjà vraiment testé beaucoup de logiciels du même type, qui étaient soit trop chers, soit incomplets, soit inefficaces. ”

“J’ai tout de suite adopté ArchiSnapper, un outil très intuitif. 10 minutes de démo + 5 minutes de visionnage vidéo : c’est le temps qu’il m’a fallu pour savoir l’utiliser ! Une prise en main facile et rapide, c’était très important pour moi car en tant qu’informaticien, je devais pouvoir ensuite expliquer un nouvel outil à des ouvriers, des chefs d’équipe, des responsables de projet.”

“Le principal atout d’ArchiSnapper ? Je suis très systématique et organisé, et ArchiSnapper me permet de tout conserver au même endroit : photos, suivi de chantier, rapports etc. C’est crucial pour moi de disposer de toutes les informations de façon centralisée. Quand on est sur chantier, il faut communiquer telle chose à tel sous-traitant, et aussi organisé qu’on soit, il est facile d’oublier un élément capital de sa liste lorsque toutes les informations sont dispersées ! C’était une perte de temps et d’énergie énorme, que de devoir se souvenir de telle information, de l’endroit où elle était classée, du canal de communication utilisé etc. C’est du passé : maintenant, je localise une photo sur mon plan puis je l’envoie à toutes les personnes concernées en même temps. Ce gain de temps, c’est ce qui fait toute la différence ! Un collègue architecte s’est même étonné de la qualité et de la structure de nos rapports, demandant si c’était extrêmement chronophage. Je lui ai répondu simplement : il suffit d’acheter le bon logiciel.”

“Je ne saurais plus me passer de l’outil checklist : je suis conseiller en prévention sécurité, c’est mon travail de tout vérifier, je ne peux pas me permettre d’oublier quoi que ce soit, ou d’être distrait par un appel téléphonique. Avec ArchiSnapper, j’arrive sur le chantier et ma checklist est prête, me permettant de commencer l’inspection de façon bien suivie. Je personnalise également mes listes et remarques, ajoutant notamment la réglementation en la matière : pour la vérification des EPI ou des échafaudages, par exemple. Mon rapport est prêt lorsque je retourne à ma voiture, et je peux le partager directement depuis l’application avec tout le monde : le coordinateur sécurité, le client, le chef d’équipe et le responsable de projet. Imaginez : avant, je passais facilement 4 heures sur un seul rapport. Aujourd’hui, grâce à ArchiSnapper, j’y passe… 10 minutes !

Employés Sotrelco utilisant le numérique

Et Israël a convaincu le reste de l’entreprise : “ArchiSnapper a été adopté par tous, que ce soit pour les to-do listes, ou les rapports tout simplement. Les fonctionnalités clonage de rapport, collaboration avec les sous-traitants, et localisation de chantiers sur carte sont particulièrement intéressantes. De plus, la collaboration avec l’équipe ArchiSnapper a été très agréable : elle s’est montrée à l’écoute lors de nos questions, et le contact a été sympathique et spontané. Je suis tellement conquis, que j’ai même fait une démonstration de l’application lors d’une formation pour les conseillers en prévention, l’année dernière !”

Un dernier conseil, pour ceux qui débutent? “Lancez-vous ! Un outil simple, intuitif et plein d’astuces pratiques : essayer ArchiSnapper, c’est l’adopter.”

Merci, Israël, pour votre enthousiasme contagieux ! Nous souhaitons tout de bon à l’équipe Sotrelco pour la poursuite de ses projets passionnants.

Vous avez des questions après avoir lu cet article, ou bien vous aimeriez tester ArchiSnapper par vous-même ?

Contactez-nous via support@archisnapper.com, donner votre avis sur https://archisnapper.com/fr. Vous pouvez également démarrer ici votre essai gratuit ArchiSnapper.

(Visited 300 times, 1 visits today)