La réception des travaux, expliquée simplement

La réception des travaux, expliquée simplement

Dans le secteur de la construction, le procès-verbal de la réception des travaux est une liste d’éléments à finaliser afin de répondre aux exigences du contrat. Le procès-verbal est préparé lorsque le projet de construction arrive à terme. Le sous-traitant et le client (ou un représentant du client : architecte, ou professionnel de l’inspection) effectuent une visite du chantier, gardant en tête les termes du contrat et notant toutes les insuffisances qui doivent être résolues.

La finalisation de tous les éléments signalés lors de la réception des travaux est intrinsèquement liée au paiement final par le client. Le montant dû à l’entrepreneur, qui doit être réglé après finalisation, est appelé solde restant, et varie entre 2% et 10% de la valeur totale du contrat. Ce solde permet d’éviter que l’entrepreneur ne rende ses clés avant finalisation du contrat (finalisation rime ici avec « conformité aux clauses du contrat »). La plupart des contrats contiennent également des spécifications quant aux délais, assurant que le travail soit terminé dans les délais convenus. Le contrat reste, en toutes circonstances, la référence : ainsi, les attentes sont rédigées clairement noir sur blanc avant le début des travaux.

Résumé : la réception des travaux est un moment crucial, une étape qui permet de s’assurer que le travail est bien terminé (conformément aux clauses contractuelles) dans les délais convenus. C’est l’occasion de spécifier clairement QUI doit faire QUOI (tâche et emplacement), pour QUAND.

Réception des travaux : quelques conseils pour les parties concernées. Comment optimiser le processus de réception des travaux.

Conseils au client (ou toute personne qui le représente) : visitez le chantier avant la réunion avec l’entrepreneur. Prenez votre temps pour effectuer l’inspection du bâtiment et identifier les éléments manquants ou incomplets. Mieux vaut éviter de découvrir le chantier en même temps que la réunion avec l’entrepreneur. Soyez préparé(e). Il va sans dire que vous devriez apporter le contrat, ou du moins le relire à l’avance pour vous rappeler de ce qui a été convenu contractuellement.

Conseils à l’entrepreneur ou au sous-traitant en charge de la finalisation du travail : assurez-vous de bien connaitre la portée du projet (tel que spécifié par le contrat). Les éléments qui entrent dans le champ d’application en question doivent être mis en œuvre dans les délais impartis. Concernant les éléments hors champ d’application, vous communiquerez les frais supplémentaires que cela représente. Ne craignez pas de citer les éléments qui sont hors du champ d’application : avoir une communication claire est crucial pour mener à bien son projet et satisfaire le client. Les entrepreneurs devraient, à l’instar du client, effectuer une dernière visite avant la « finale » en compagnie du client.

Conseils à l’entrepreneur général : si vous êtes un entrepreneur général soumis au solde restant par votre client, il s’avère judicieux d’appliquer également un solde restant à vos sous-traitants, et de proposer une réception des travaux en leur compagnie. Cela les aidera à respecter les délais, et à comprendre quelles tâches doivent être terminées d’ici là. Impliquer vos sous-traitants permet également d’éviter qu’ils s’absentent, tant que vous avez des obligations contractuelles vis-à-vis de votre client.

Conseils à l’architecte : les architectes ou designers participent souvent à la réception des travaux pour veiller à ce que la construction corresponde aux plans. Ils doivent impérativement signaler toute non-conformité aux plans. Nous conseillons des visites régulières sur le chantier tout au long de la phase de construction, et un suivi au moyen de rapports de chantier réguliers, que vous partagez avec toutes les parties prenantes. Ceci facilite la réception des travaux et évite les mauvaises surprises dans la dernière phase du projet.

D’où vient le terme « réception des travaux » ?

La réception des travaux est le nom donné à l’acte, survenant à la fin d’un ouvrage, par lequel le client déclare « recevoir » le travail de construction, c’est-à-dire l’accepter avec ou sans réserve.

L’achèvement des travaux marque une étape importante. L’achèvement est atteint lorsque les travaux, ou une partie désignée des travaux, sont suffisamment menés à terme selon ce qui est spécifié contractuellement. Le propriétaire peut alors occuper/utiliser la construction en question conformément à l’usage prévu. Lorsque l’entrepreneur considère que le travail, ou une partie désignée du travail, est achevé, il prépare et soumet à l’architecte une liste des réserves – qui devront être complétées ou résolues avant le paiement final. Cette liste est appelé procès-verbal de la réception des travaux.

En d’autres mots, l’achèvement des travaux signifie que le projet est complet et exploitable, malgré parfois quelques réserves de petite ampleur. Lorsqu’un projet a atteint ce stade, le client et l’entrepreneur effectuent une visite du chantier. Ensemble, ils réalisent une réception des travaux, dont le procès-verbal contiendra toutes les mentions d’insuffisances qui doivent être résolues avant que le client n’accepte le projet dans son intégralité, et effectue le paiement.

Outils numériques

Les outils numériques vous permettent de noter la tâche, de prendre immédiatement une photo et de localiser avec précision, sur un plan de sol, l’élément en question. L’avantage principal des réceptions de travaux sous format numérique, c’est que vous évitez de devoir travailler en plusieurs fois : devoir taper les notes, insérer les photos, indiquer les emplacements sur chaque image etc… puisque votre appareil mobile et l’application permettent de le faire sur place. Attention : je ne recommande pas de rédiger toutes les notes et tous les textes sur votre smartphone ou tablette, puisque généralement, vous manquez de temps lors d’une visite en compagnie d’autres personnes. De plus, les téléphones portables ne sont pas conçus pour rédiger de longs textes.

Depuis l’appli, sur le chantier, je vous conseille de procéder comme suit : décrivez le problème en quelques mots, prenez une photo, indiquez l’emplacement sur le plan de sol et, dans la mesure du possible, complétez-le à l’aide du numéro de la pièce, du délai de résolution et de la personne en charge. Cette démarche vous aidera à avoir un procès-verbal finalisé à 90% dès votre retour au bureau – vous pourrez ensuite terminer les 10% restants tranquillement depuis votre ordinateur.

Par ailleurs, l’autre avantage d’un logiciel professionnel de réception des travaux est la facilité de partage des éléments avec toutes les parties prenantes – et il est aisé de suivre l’évolution de la liste en temps réel.

Vous souhaitez essayer notre appli de réception des travaux et de rapports de chantier ? Cliquez ici pour commencer un essai gratuit d’ArchiSnapper.

Quelques exemples d’éléments d’une réception de travaux et de checklists :

Les réceptions de travaux sont le plus souvent organisées de deux façons :

  • Soit par numéro de pièce : les éléments sont alors regroupés par numéro de la pièce.
  • Ou bien par branche : les éléments sont regroupés par type (par exemple : l’électricité, le CVC, la peinture…)

Par ailleurs, vous pouvez voir dans cette vidéo en quoi notre application de réception des travaux ArchiSnapper vous permet d’organiser vos réceptions des travaux d’une façon ou d’une autre.

Quelques exemples de réserves courantes de la réception des travaux :

  • réparation d’une fenêtre cassée
  • remplacement d’un panneau mural taché
  • réparation d’un pavé fissuré
  • remplacement de bardeaux de toit
  • cache manquant pour la plaque de commutation dans la buanderie
  • nécessité d’installer des capuchons sur les poteaux de la rampe de la terrasse
  • nécessité d’ajouter des embouts aux grilles des plinthes chauffantes

De nombreuses checklists et de modèles de réception de travaux sont disponibles en ligne. Nous avons fait quelques recherches, et sélectionné 2 checklists qui valent le détour. Ce ne sont que des exemples pour vous donner une première idée des potentielles réserves, et pour constituer votre propre checklist. Chaque projet (et chaque contrat !) est différent, et nécessite des adaptations qui lui sont propres.

Bon courage pour vos réceptions des travaux, et n’hésitez à partager vos réflexions et votre vécu avec nous !

PS : si vous souhaitez découvrir des conseils et les meilleures pratiques du secteur pour une réception des travaux réussie, je vous conseille vivement de lire cet article.

(Visited 662 times, 1 visits today)