Le rapport de chantier : finie, la corvée !

Le rapport de chantier : finie, la corvée !

Nous nous sommes entretenus avec Frédéric Delmée, architecte et co-fondateur du cabinet d’architectes vasistas, d’Eupen.

Avant, comment faisiez-vous vos rapports de chantier ?

« J’avais l’habitude de préparer mes rapports sous Word, et je dois dire que je trouvais cette étape vraiment chronophage. La rédaction de ces rapports me prenait beaucoup de temps, et en plus, je trouvais cette tâche particulièrement fastidieuse. J’ai passé des heures à rédiger les rapports et à insérer des photos que j’avais prises avec un appareil photo séparé. Les rapports devenaient des fichiers Word volumineux et impossibles à manipuler. C’est le manque de structure qui me gênait le plus. »

« Via un coordinateur de sécurité du Luxembourg, avec qui je travaille régulièrement. J’étais impressionné par le professionnalisme et la structure de ses rapports. Je lui ai demandé quel logiciel il utilisait, et j’ai tout de suite démarré ma propre période d’essai. Aujourd’hui, ça fait 6 mois que j’utilise ArchiSnapper et je n’ai jamais regretté mon choix ! »

« Un aspect primordial d’ArchiSnapper, c’est que l’outil me permet de préparer par avance une liste d’éléments que je veux vérifier. Ainsi, je peux facilement faire le suivi et ajouter de nouveaux éléments si nécessaire. »

Quel est l’impact d’ArchiSnapper pour vous ?

« Si je devais estimer le temps passé, je dirais que le travail me prend une heure sur le chantier, puis une autre heure au bureau pour finir et envoyer le tout. Avant, il me fallait le double, voire le triple pour finaliser un rapport. »

« Pour être honnête, avant d’adopter ArchiSnapper, mes collègues et moi-même avions beaucoup de mal à suivre les rapports de chantier. »

« Même si nous disposions de toutes les informations dont nous avions besoin, celles-ci étaient tellement éparpillées qu’on avait du mal à y voir clair ! Au bureau, on blaguait même que personne ne lisait vraiment nos rapports : vu le peu de réactions qu’ils suscitaient. »

« ArchiSnapper a remis de l’ordre, et nous aide à structurer toutes les informations et à les rendre immédiatement disponibles pour nous-mêmes, pour toute notre équipe et pour le client. De plus, nous recevons maintenant une réponse très rapide lorsque nous attribuons un élément en souffrance à quelqu’un. J’ai envoyé un rapport il y a quelques jours et j’ai immédiatement reçu une réponse avec une capture d’écran de l’élément qui avait été attribué à cette personne : ça faisait des années que je n’avais pas reçu de réponse aussi rapide. »

elements_constitutifs_rapport_de_chantier_remarques

« Désormais, chaque destinataire peut avoir un aperçu général de l’état d’avancement du chantier, même s’il ne lit pas le rapport. »

Comment faites-vous exactement pour faire un rapport de chantier ?

« Maintenant, je procède comme suit : pendant la visite du chantier, j’établis un cadre pour les commentaires. J’utilise les catégories basées sur le type de travail en cours, comme la menuiserie par exemple. J’ajoute quelques mots-clés, mais je suis surtout fan de la possibilité d’ajout de photos, des croquis et des annotations. Pour ce faire, j’utilise mon stylet, que je trouve très pratique. »

« Grâce aux photos avec indications, l’entrepreneur comprend immédiatement ce que je veux indiquer, un réel avantage. »

« Je m’assure de toujours charger en avance la dernière version des plans PDF. En cas de questions, je dispose toujours du rapport et je peux en discuter sur place avec mon interlocuteur. J’utilise cette fonction très régulièrement, je ne me soucie plus d’imprimer les plans. »

« Une fois de retour au bureau, je peaufine chaque élément, afin de pouvoir envoyer un rapport complet. Je dois dire que les réactions que je reçois quant au rapport sont extrêmement positives, ce qui rend la collaboration tellement plus facile. »

« Un autre point important : comme on n’imprime plus les rapports, on ne se limite pas pour ajouter toutes les photos qu’on veut. De plus, l’historique est toujours disponible : en cas de doute, on peut toujours le vérifier grâce à un rapport plus ancien du chantier. Cette médiathèque numérique est très pratique. »

« Chaque rapport se fait sur la base du rapport précédent, grâce à la fonction clone. Cloner tous les éléments, même ceux qui ont été résolus entre-temps est un choix délibéré, pour conserver un peu plus longtemps les points résolus dans les rapports. Lors de la phase finale d’un projet, tous les commentaires partagés au cours du projet sont passés en revue, pour vérifier si tout a été résolu. »

Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Frédéric ?

« Je suis vraiment heureux des réactions obtenues quant à nos rapports, et des énormes progrès en matière d’efficacité ! Nous sommes maintenant certains que les informations que nous envoyons sont reçues, lues et traitées. La communication avec les entrepreneurs se fait beaucoup plus facilement. Je recommande régulièrement ArchiSnapper à d’autres architectes et entrepreneurs. »

« Mon conseil pour les nouveaux utilisateurs : lancez-vous ! Le programme fonctionne de manière très intuitive, vous pouvez commencer tout de suite. Lancez-vous tout de suite, plongez-vous dedans. »

« Surtout, testez-le aussi sur le chantier-même. Vous verrez que les réunions de chantier se déroulent de façon plus structurée et plus calme, car il suffira de suivre la structure proposée par l’application. »

« Sans avoir à régler immédiatement chaque paramètre pour votre agence, vous pouvez déjà sauter le pas, et adapter l’outil au fur et à mesure aux besoins de votre entreprise, ajustant par exemple les catégories. »

« Pour notre équipe, nous avions prévu une formation à notre bureau. Nous avons trouvé pratique de dispenser en une seule session les mêmes informations à toute l’équipe. La formation a été un facteur de motivation : juste après tout le monde a commencé à utiliser ArchiSnapper avec enthousiasme. »

« Je suis très heureux d’annoncer que le tout dernier rapport Word circule en ce moment dans notre bureau. C’est presque fini 😉. »

« J’aime aussi le fait que le logiciel évolue, et que nous pouvons communiquer ouvertement. Nous faisons part de nos besoins et avons le sentiment d’être réellement écoutés. En cas de questions, nous sommes aidés rapidement et aimablement : cette approche donne envie de travailler encore plus avec ArchiSnapper. »

Avez-vous déjà utilisé le nouveau module de planification de projet ?

« Pas encore, mais nous allons certainement le tester ! »

Top ! Merci Frédéric pour cet agréable entretien.

equipe_vasistas

L’équipe de vasistas


Vous avez des questions suite à la lecture de cet article ? Vous êtes intéressé(e) par un essai ArchiSnapper ?

Prenez contact avec nous via support@archisnapper.com, nous serons ravis de vous aider. Vous pouvez aussi démarrer ici votre période d’essai gratuite ArchiSnapper.

Plus d’informations ici.


À lire :

(Visited 132 times, 1 visits today)